Le vendredi 02 décembre 2021, Ibrahim Maidakouale goube sa thèse de doctorat en Sciences de l’information et de la communication (SIC), à l’université de Franche-Comté en France. La thèse est composée en deux volumes : un premier Volume de 503 pages et un deuxième Volume (annexes) de 485 pages. Le travail a été évalué devant un jury constitué de 8 membres.

Ce travail de recherche traite la question des usages et appropriations en Afrique et propose qu’on la repense dans le continent. « Cette thèse s’est endossée comme posture critico-empirique sur la diffusion des technologies numériques en Afrique subsaharienne, lesquelles reposent sur des logiques technodeterministes. Autrement dit, l’idée selon laquelle le progrès technique détermine l’évolution sociale voire transformation sociale et économique des sociétés africaines. Idéologie largement diffusée par les chantres du millénarisme technologique et certains milieux académiques. Une sorte de prophétie auto réalisatrice accordée aux dispositifs numériques de communication. En disant cela, il ne s’agit pas non plus de tomber dans le déterminisme social qui « surévalue » aussi l’autonomie de l’usager. Rejetant cette approche simpliste du développement par le simple déploiement des dispositifs numériques en Afrique, j’ai proposé de reconsidérer le champ de la recherche sociale en contexte africain. Le cadre « socio-technico-économique » (inspiré du cadre de Goffman et Flichy) que je propose appelle à repenser la sociologie des usages et de l’appropriation des TIC en Afrique. Car les technologies, même les plus puissantes et les plus révolutionnaires, ne peuvent pas se développer isolément. Elles sont constamment soumises au contexte d’accueil dans lequel elles sont déployées. Quoiqu’il en soit, les individus ne s’approprient pas les technologies parce qu’elles sont disponibles ou accessibles sur le marché : non ils se les approprient car celles-ci répondent à des besoins spécifiques », déclare l’auteur de la thèse dans une publication.

Nous apprenons de l’auteur, que sa recherche doctorale est l’une des toutes premières thèses de doctorat traitant de l’usage, des logiques d’usage, de l’adoption et de l’appropriation des technologies et de l’information et de la communication au Niger.

Author:

Chancelin Wabo

web site:

/

Email:

chancelinwabo@gmail.com