« L’économie des médias et le numérique en Afrique », est le titre du nouvel ouvrage en Sciences de l’information et de la communication (SIC), publié aux éditions Presses Universitaires Indianocéaniques, le 07 mars 2022. Le directeur du livre est le Pr Simon Ngono est maître de conférences en Sciences de l’information et de la communication à l'Université de La Réunion (France), et membre du LCF-UR (EA 7390).

L’ouvrage collectif de 208 pages compte 08 chapitres repartis en 3 parties avec la contribution de huit (08) chercheurs en SIC de cinq (05) nationalités, tous africains établis en France et en Afrique. Les contributeurs de l’ouvrage : Adrien Bitond (Université de Maroua, Cameroun), Mamadou Diouma Diallo (Université Gaston Berger, Sénégal), Honoré Kahi (Université de Bouaké, Côte d’Ivoire), Olivier Kouassi Kouassi (Université Lorraine, France), Jonas Charles Ndeke (Université Marien Ngouabi, Congo Brazzaville), El Hadji Malick Ndiaye (Université Grenoble-Alpes, France), Simon Ngono (Université de La Réunion, France), Waliyu Karimu (Université Félix Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire).

Contexte de l’ouvrage

La presse est en crise à travers le monde. L’Afrique n’est pas épargnée. Érosion de lectorat, baisse du pouvoir d’achat, crise de contenus, etc. Le numérique est venu ajouter à cela une fragmentation des publics et de consommation de contenus. L’avènement d’internet a souvent été pensé comme devant marquer la “fin des journaux” et des médias classiques. Or, internet et les réseaux sociaux numériques peuvent s’apparenter à de niches de rentabilité économique. Des médias classiques sont de plus en plus visibles sur des plateformes numériques. Au Cameroun, la plateforme e-kiosque favorise la vente en ligne de journaux, en version numérique. On observe également le développement des applications de vente et de lecture de journaux en ligne que ce soit au Cameroun, au Sénégal, en Côte d’ Ivoire, etc.

Il se développe donc un modèle économique, s’articulant souvent autour de la politique discriminatoire de prix. Sur internet, ou sur les plateformes numériques, le prix pratique est souvent moins supérieur à celui de la version papier.

L’ouvrage se penche donc sur les reconfigurations induites par la migration en ligne de médias classiques, avec un accent sur les mutations au niveau organisationnel, de la production de contenu. Tout comme il questionne les stratégies de déploiement de médias audiovisuels sur Internet. Au-delà de l’analyse entre ruptures et permanences des pratiques médiatiques, les chercheurs de cet ouvrage développent une approche actualisée de la socio-économie des médias classiques à l’âge du digital en Afrique.

L’ouvrage entend combler un manque en ce qui concerne les travaux sur l’économie des médias en Afrique. Pour ce faire, les analyses et enquêtes in situ ont nécessité deux années d’exploration scientifique. Ce livre se présente comme l’une des contributions les plus actualisées qui permet d’appréhender les enjeux et modalités d’appropriation du numérique par les médias classiques en Afrique.

L’ouvrage s’inscrit dans le domaine scientifique des industries culturelles et médiatiques, celui de l’économie des médias et des network studies.

Résumé (quatrième de couverture)

L’avènement d’Internet et l’explosion du numérique se sont accompagnés du phénomène de la migration en ligne de structures médiatiques. Cet ouvrage analyse les enjeux et modalités d’appropriation du numérique par les médias classiques en Afrique.

Les contributions mettent en lumière la manière dont le numérique reconfigure les modes d’organisation, de production et de diffusion des contenus par les médias classiques. Elles explorent les modèles socio-économiques qui travaillent le processus de marchandisation de contenus à l’ère de la numérisation. Un accent est notamment mis sur les stratégies de déploiement numériques des producteurs et éditeurs médiatiques. Le recours au numérique se trouve ainsi légitimé par la quête de nouvelles niches d’audiences et de possibilités de rentabilité économique.

Au-delà des mutations perceptibles dans l’économie des médias classiques, l’ouvrage fait ressurgir dans le milieu universitaire le débat épistémologique autour de la multiplication ou de la persistance des archétypes génériques des industries culturelles et médiatiques. L’hybridation des modèles d’affaires amène enfin à recentrer la réflexion en termes de disjonctions et de complémentarités entre les supports classiques et numériques.

Bibliographie de l’ouvrage.

Simon NGONO (dir.) (2022), L’économie des médias et le numérique en Afrique, Saint-Denis de La Réunion, France, Presses Universitaires Indianocéaniques, 208 p.

Author:

Chancelin Wabo

web site:

/

Email:

chancelinwabo@gmail.com