MENDIGUILEMBAYE Rodrigue a soutenu le 13 avril 2022, à l’Université de Douala, son mémoire de master recherche en sciences de l'information et de la communication intitulé «Informer et communiquer sur la sécurité publique à N'Djamena : une analyse des dispositifs de communication gouvernementale », sous la direction de Thomas Atenga, professeur des SIC à l’Université de Douala.

Le jury était également composé de: Pr MINTOUME Siméon (Président) et du Dr EBANA Achille Armand (Examinateur). Dans un exposé de 13 minutes, le candidat a présenté l’objet de son étude, le corpus et la problématique.  Il a retracé, par la suite, les méthodes d’analyse, la structuration de son travail et les résultats obtenus.

Le travail est centré sur les relations entre les populations et les institutions sécuritaires ;  les dispositifs de communication gouvernementale, la création du sentiment de sécurité chez les populations qui aspirent la sécurité. Le candidat a adopté une méthode mixte : la méthode qualitative et quantitative. Mais il a privilégié la méthode qualitative centrée sur la démarche descriptive. Les concepts théoriques qu’il mobilise sont centrés sur le techno- déterminisme et le structuro- fonctionnalisme. Il a ensuite proposée une approche de communication sécuritaire où l’accent est mis sur les relations dépendantes entre communication et sécurité. Cette proposition théorique a pour base d’analyse les notions de dénonciation, circulation des informations et des interactions qui se nouent entre les populations et les institutions publiques sécuritaires. Cette collaboration permet de mieux maîtriser les espaces et territoires sur lesquels  les institutions publiques assurent la sécurité des personnes et des biens.

Le résultat qu’on peut retenir de son travail de mémoire est que les institutions publiques sécuritaires communiquent moins sur leurs dispositifs (par exemple le numéro vert ou d’intervention) et avec les populations, et cela favorise les actes d’insécurité et mêmes les personnes et zones à risques.

Ainsi pour remédier à cela, le candidat a proposé au  gouvernement à travers ses institutions chargées de sécurité des personnes et des biens de communiquer avec les populations afin de mieux connaître, identifier, et maîtriser les personnes et zones à risques. C’est un appel lancé à l’endroit des institutions publiques sécuritaires afin qu’elles repensent, redéfinissent et diversifient les dispositifs au moyen de quoi elles communiquent sur les questions sécuritaires.

À la fin des échanges, le jury a jugé le travail recevable. Ensuite le jury a dit que sa recherche de Master obéit et répond aux normes et principes universitaires (tant à la forme qu’au fond). Bien plus, que son sujet est d’actualité et traite des questions sécuritaires qui sont des préoccupations majeures dans nos sociétés. Le jury lui a attribué la mention très bien.

Ci-dessous, le résumé de sa thèse.

Author:

Chancelin Wabo

web site:

/

Email:

chancelinwabo@gmail.com