Le journaliste en service à Canal 2 International a présenté son mémoire de fin d'études de Master 2 au cours des soutenances de l'Esj Paris antenne Cameroun. La cérémonie des soutenances s'est tenue ce samedi 15 octobre 2022 au campus délocalisé de l'Ecole supérieure de Journalisme de Paris antenne du Cameroun.

Le temps du candidat

Son sujet d’étude était : «  Analyse de la communication des partis politiques dans les médias audiovisuels au Cameroun ». La problématique du travail est axée sur la capacité des représentants des partis politiques à analyser les sujets en débat dans les programmes des supports médiatiques où ils sont invités. Il a procédé par une analyse de contenu par observation non participante des programmes de débat comme Canal Presse sur Canal 2 international, Club d’élites sur Vision 4, Droit de réponse sur Equinoxe TV et Scène de presse sur la CRTV. L’analyse des émissions de ces programmes montre que sur des thèmes techniques, les présentateurs mettent en avant les qualités politiques dans le choix du casting des invités. Cela traduit de fait une illégitimité technique des invités en termes d’expertise.

Le temps du jury

Le Dr Gérard Bouelet trouve que le travail n’est pas assez équilibré en termes de pages par chapitre, ce qui laisse entrevoir qu’à certain endroit du travail, il y a eu des faiblesses. Il lui a posé la question de savoir si on peut parler véritablement de communication des partis politiques. En guise de réponse, Arnaud pense que dans l’intention, on peut parler de communication, mais ce n’est pas toujours le cas dans la pratique.

Le Dr Tikoum pense que le titre manque de précision et que cela peut égarer. Il l’invite à compléter soit en analyse critique, comparative ou comparée. Le candidat reconnait cette absence de précision et indique qu’il s’agit d’une analyse critique.

Christian Patrick Ndobo qui a travaillé lui reconnait l’humilité qui l’a toujours caractérisé, tout en saluant son désir de progresser dans la formation continue. D’après l’examinateur, étant donné que le travail montre que les partis politiques font de la propagande et non de la communication, le titre du travail pouvait être revu en insistant sur le rapport des partis politiques avec les médias. Il note aussi le fait que l’impétrant n’a pas recueillir les mécanismes qui construisent la manière des partis politiques de rendre leur communication en propagande.

Le Dr Ebana prenant la parole salue les efforts de mobilisation théorique et métrologiques dans le travail du candidat. Il trouve comme limite du travail, l’absence de focalisation sur les journalistes eux-mêmes. La situation décriée dans l’étude peut être aussi le fait des journalistes qui ne sont pas suffisamment formés et outillés pour conduire les débats dans la maitrise du thème et le bon casting des invités. Il lui suggère de s’inscrire en Master II recherche pour étudier ce volet précisément. 

A la fin des échanges, le jury après délibération estime que le thème est d’actualité et de bonne qualité dans la perspective de construire un univers journalistique plus élaboré. Il lui a été demandé aussi les remarques issues des échanges avant le tout dépôt final du travail. Le directeur de publication du journal « Arrêt Majeur », Arnaud Nguefack, a obtenu une note de « 16/20 », mention très bien.

Author:

Chancelin Wabo

web site:

/

Email:

chancelinwabo@gmail.com